126845120.jpg

Jean-Patrick BEAUFRETON

Site : https://www.beaufreton.fr





Sa biographie

Dans Les mots, Jean-Paul Sartre écrit : on n'a de biographie que pour les autres. Je me contenterai donc d'éléments factuels.

Né en septembre 1956, je vis dans ma Normandie natale. Après le lycée, les études universitaires m'ont promené entre psychologie, Sciences de l'éducation et linguistique.

 

L'écriture me passionne. La forme de la nouvelle, brève et précise, correspond à mon tempérament ; le conte et la légende s'approchent du même format, avec des contenus locaux. Quant à mes romans, ils sont courts et abordent une aventure complète sous tous ses aspects.

Mes sujets se nourrissent d'observations, de souvenirs, de lectures, d'expériences et de rencontres. Sans citer les noms, les lieux ou les événements complets, j'en extrais le côté universel, l'aspect étonnant, la drôlerie.

Le régionalisme me comble. Parfois, je monte sur les planches où j'écris à voix haute. Attention, je ne lis pas, je conte le répertoire normand ! Les quelque mille récits, dénichés dans les vieux grimoires des bibliothèques, des musées et des archives retrouvent vie avec des mots d'aujourd'hui. Pour présenter mes livres, je participe à des dédicaces, des salons ou des animations touristiques.

Normand parmi les Normands, je suis membre de la société des auteurs de Normandie.

 

Mon métier m'accompagne encore, comme nombre d'écrivains, ma plume ne me permettait pas de vivre. Mon gagne-pain s'est étiré au pays de la formation... en communication écrite : remise à niveau, épreuves de concours, rédaction administrative, lecture rapide. Certains échanges ont nourri ma plume et j'ai toujours le goût de partager mes découvertes, pratiques et méthodes, par exemple en atelier d'écriture. Jamais un modèle, toujours des suggestions

 

Ses livres

1/13
 
6isa2021.JPG

Isabelle Bois

Site :  https://desmotsentrenous.com/






 

Sa biographie

" Je viens d’ailleurs, je vais ailleurs, je suis en chemin ». Être née et avoir grandi à l’étranger, avoir jeté l’ancre dans le Cotentin est une forme d’histoire, un terreau pour des romans qui voyagent dans le temps et à travers la terre. La cinquantaine oubliée, voyageuse et cependant liée au Cotentin. 
L’écriture fut au début épistolaire, puis devint carnets de voyages et enfin romans, dans un style riche en détails, en ambiance, en ressentis. Un goût avéré pour la danse, le chant et le théâtre m’ont amené à écrire et à mettre en scène plusieurs pièces de théâtre chanté, de lectures poétiques en musique."

1/7